Enquête sociolinguistique de la langue Bidiya de la région du Guera, Tchad

Statement of Responsibility:
Bagwell, Rosalind, Stephen Bagwell and David Faris
Date:
2012
Abstract:

En janvier 1993, une enquête sociolinguistique a été menée parmi les Bidiye qui vivent dans la région du Guéra au centre du Tchad. L'équipe travaillait avec l'autorisation du Ministère de l'Education Nationale et de l'Enseignement Supérieur et comprenait trois membres de l'Association SIL.

Les objectifs de l'enquête étaient d’évaluer la nécessité d'un éventuel projet de développement en langue maternelle parmi les Bidiye et d’identifier un dialecte de référence, si possible.

Au cours de la recherche sur place, l'équipe a élicité et comparé des listes de mots dans plusieurs localités. De plus, elle a conduit des tests de compréhension et elle a mené des interviews à l'intention de groupes dans des villages représentatifs de la communauté bidiye. Les résultats de la comparaison des listes de mots et des tests de compréhension indiquent que le bidiya est une langue distincte des autres langues du Guéra telles que le dangaléat ou le migaama. Parmi les cinq dialectes du bidiya, la variante ngalgúnò du cheflieu Niergui pourrait servir comme base pour un programme d'alphabétisation, selon les interviews. Les interviewés ont affirmé que le bidiya est utilisé dans la vie quotidienne et qu’elle sera parlée par les générations futures. Ils ont démontré une attitude positive envers leur langue maternelle et envers l’alphabétisation, soit en bidiye, soit en arabe. En 2008, l’association de la langue bidiye a organisé des classes d’alphabétisation expérimentales en bidiye avec l’aide de la Fédération d’Associations pour la Promotion des Langues du Guéra (FAPLG). Le syllabaire était basé sur la variante ngalgúnò. Il est maintenant en train d’être révisé selon les expériences dans les classes.

En annexe sont joint une carte de la région et les questionnaires utilisée pendant la recherche.

In January 1993, a sociolinguistic survey was conducted among the Bidiye speech community living in the Guéra region in Central Chad. The research was authorized by the Ministère de l'Education Nationale et de l'Enseignement Supérieur. The team consisted of three members from SIL Chad.

The objectives of the survey were to evaluate the need for language development in the Bidiya language and to identify a central variety that could serve as a reference dialect, if possible. Therefore, the team elicited wordlists and conducted group interviews and individual comprehension tests in four Bidiye villages.

It was found that the Bidiya language is distinct from other languages of the Guéra region such as Dangaléat and Migaama. It has five varieties. The Ngalgúnò variety, which is spoken in Niergui, the main village of the canton, could serve as a basis for literacy materials, according to information gathered in interviews. Our informants affirmed that the Bidiya language is spoken in everyday life and that future generations will continue to speak it. They expressed positive attitudes towards literacy, either in Bidiya or in Arabic. In 2008 the Bidiya language association ran experimental literacy classes with the support of the Federation of the Association for the Promotion of the Languages of the Guéra (FAPLG). The primer was based on the Ngalgúnò variety and is now being revised.

The appendix contains a map and the questionnaires used in group and individual interviews.

Extent:
33 pages
Subject:
Language surveys
Country:
Chad
Subject Languages:
Content Language:
Nature of Work:
Work Type: