Frictions et inversion de modernité : Portrait de la Commune de Cobly dans l’Atacora du Bénin

Statement of Responsibility:
Merz, Johannes
Authors:
Date:
2017
Abstract:
Dans cet article je présente un portrait de la Commune de Cobly de la République du Bénin dont les habitants continuent à être perçus comme sauvages et sous-développés. Cette image trouve son origine à la période coloniale quand les Européens pensaient avoir trouvé une société isolée, traditionnelle, réactionnaire et même anarchique. La puissance de cette image a inversé la modernité translocale qui a caractérisé la région depuis bien avant l’arrivée des Européens à la côte ouest africaine. Au temps précolonial ce qui est aujourd’hui la Commune de Cobly servait de refuge aux diverses populations déplacées par les perturbations créées par la traite transatlantique d’esclaves. Comme des réseaux de commerce traversaient la région, Cobly et ses alentours étaient déjà exposés à la circulation commerciale translocale. Or, la colonisation a conduit à une rupture sans précédent, ce qui a accentué la tendance de résistance et a promu la formation des ethnies distinctes le long des lignes linguistiques. La colonisation a également réorganisé l’espace et repositionné le territoire de Cobly comme une des parties les plus reculées et inaccessibles de la nouvelle colonie du Dahomey. En même temps, le colonialisme apportait la sécurité qui permettait aux gens de regagner leur mobilité précoloniale. Plus récemment, l’État indépendant du Bénin s’est consolidé lentement, d’abord par une révolution marxiste-léniniste, puis par la démocratie et la décentralisation. Présentement, les gens sont de plus en plus ouverts à toute chose moderne, ce qui mène à un intérêt accru pour la technologie, les médias, l’éducation et le christianisme.
In this article I present a portrait of the Commune of Cobly in the Republic of Benin whose inhabitants continue to be perceived as uncivilized and underdeveloped. This image originates in the colonial period when Europeans thought to have found an isolated society that was traditional, reactionary and even anarchic. The power of this image inverted translocal modernity that had characterized the region since well before the arrival of Europeans on the West African coast. During precolonial times, what is today the Commune of Cobly served as a refuge to diverse populations who were displaced by the perturbations of the transatlantic slave trade. Since commercial networks traversed the region, the populations of the Cobly area had been exposed to translocal commercial flows for many centuries. Colonization led to an unprecedented rupture, which accentuated the tendency of resistance and promoted the formation of distinct ethnic groups along linguistic lines. Colonization also reorganized space by repositioning Cobly and its surrounding area as one of the remotest and least accessible parts of the new colony of Dahomey. At the same time, colonialism brought security, which allowed people to regain their former mobility that had characterized precolonial times. More recently, the independent state has slowly consolidated, first by a Marxist-Leninist revolution, then by a move towards democracy and decentralization. Today, people are more and more open towards all things modern, which leads to an increased interest in technology, media, education and Christianity.
Extent:
59 pages
Table of Contents:
1 Introduction -- 2 Frictions et inversion de la modernité coloniale -- 3 Ethnicisation et stigmatisation ethnique -- 4 Appartenir à une communauté à Cobly -- 5 La modernité du temps précolonial -- 6 La rupture temporelle de la modernité coloniale -- 7 Les frictions modernes -- 8 Conclusion -- Annexe : Les communautés bèbèlibè -- Références
Subject:
Organisation sociale
Modernité
Médias
Identité ethnique
Histoire
Changement
Country:
Benin
Field:
Content Language:
Nature of Work: